Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas

Il y a des secrets partout. Il n’y a de réponse nulles part.

Ne me touche pas

Auteur : Tahereh Mafi.

Éditions : Michel Lafon.

Genre : jeunesse, science-fiction, romance.

Nombre de pages : 381.

Synopsis :

“Ne me touche pas” je lui murmure. Je mens mais ne lui dis pas. J’aimerai qu’il me touche mais ne lui dirais jamais. Des choses arrivent quand on me touche. Des choses étranges. De mauvaises choses. Des choses mortelles.
Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un accident. Un crime. 264 jours sans parler ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis toujours.

Mon avis :

Je dois dire que j’ai beaucoup hésité à me lancer dans cette lecture, effectivement, la quatrième de couverture ne me tentait mais alors pas du tout… Puis une bonne amie m’en a parlé et j’ai décidé de laisser sa chance à ce roman, j’ai bien fait. Effectivement, ce roman est très bien écrit, d’une manière très particulière mais surtout très poétique et un peu confuse, comme Juliette. Le fait que Adam soit en gros, la première personne à pouvoir toucher Juliette crée de suite un lien entre les deux personnages. Les scènes romantiques n’en finissent plus, je trouve ça beau mais quelques fois lassant. En tant que grande pessimiste de l’amour, je trouve que c’est trop, comme souvent avec ce genre de livres, les « tu es la femme de ma vie » et compagnie sont donc présents dans ce livre. En plus de ça, j’ai un peu de mal à cerner Juliette, elle fait parfois preuve d’énormément de caractère pour ensuite ne rien dire et pleurer une ligne après… Malgré ça, le côté dystopique est très intéressant car justement l’auteur n’en fait pas trop, je trouve que la fin est très entraînante c’est pourquoi je compte lire le tome 2.

En bref, j’ai donc bien aimé ce roman, je le conseille aux lecteurs qui aiment bien les histoires un peu dystopique mais surtout romantique. Pour ma part, j’ai passé une bonne lecture mais sans plus, je n’ai pas eu un coup de coeur mais ça reste un bon roman.

Merci à vous,

Clara

Publicités

Eleanor & Park

Et quand Eleanor souriait, quelque chose se brisait à l’intérieur de lui. À chaque fois.

 Eleanor&Park

Auteur : Rainbow Rowell.

Éditions : Pocket.

Genre : contemporaine, romance.

Nombre de pages : 378.

Synopsis :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Mon avis :

Eleanor & Park est selon moi un des plus beaux romans qu’il m’est été donné de lire. J’avais peur en commençant ma lecture, que je sois déçue car j’en attendais beaucoup de ce roman après tout les éloges que j’avais pût lire, je ne l’ai pas été mais alors PAS. DU. TOUT. Ce que j’ai aimé par dessus-tout, c’est le fait que cette histoire soit crédible (malheureusement pas comme la plupart des romances), ce livre ne cherche pas à faire rêver je trouve, il raconte juste l’histoire d’amour entre un garçon et une fille, comme vous et moi, enfin presque. Park est le genre de garçon qui au premier abord peu paraître banal, un peu trop timide, un peu trop coincé et Eleanor est le genre de fille qui paraît vraiment décalée, un peu trop ronde, un peu trop rousse, un peu trop, tout. Mais plus on avance dans le livre, plus les personnages se livrent et plus l’auteur démontre que personne n’est banal, que personne n’est insignifiant. Voilà, ce livre c’est tout simplement une histoire d’amour, un fragment de vie, un bijoux. Et j’ai souris, pleuré, crié parce que c’est la vie, que Park est humain et que Eleanor l’est aussi énormément. J’ai adoré le fait qu’il se pose tout deux des questions, que Park est peur de l’apparence, que Eleanor ne soit pas un super héros, parce que oui, c’est la réalité. Comme dit John Green, ce livre rappelle ce que c’est que d’être fou amoureux d’une fille comme d’un livre. C’est tout simplement vrai et trop vrai pour ne pas être magnifique. Je ne sais pas comment vous dire que ce livre vaut la peine d’être lu, parce que je suis un peu chamboulée. Puis cette fin, cette fin est magnifique, tellement belle et vrai et…

Je vous encourage donc à lire ce livre qui est vraiment vraiment vraiment beau et tout ce que vous voulez. Un grand merci à l’auteure, car je suis heureuse qu’il reste encore des personnes comme ça, capable d’écrire quelque chose de beau tout en reflétant la réalité.

Merci de m’avoir lu,

Clara

Irrésistible alchimie

La frontière est mince entre l’amour et la haine.

irrésistible alchimie

Auteur : Simone Elkeles.

Éditions : Le livre de poche.

Genre : jeunesse, romance.

Nombre de pages : 411.

Synopsis :

Brittany est l’image même de la jeune fille parfaite. Belle, blonde et intelligente, elle vient d’une famille aisée et sort avec le capitaine de l’équipe de football. Elle sait bien maîtriser ses émotions, mais elle cache une douloureuse fêlure : elle s’oppose à ses parents qui veulent placer dans une institution, sa sœur aînée, gravement handicapée. Alex Fuentes est d’origine mexicaine, il est bien sûr séduisant en diable, mais c’est le bad boy du lycée. Il fait partie d’un gang impliqué dans des trafics de drogues, comme son père, qui en est mort. En dernière année au lycée Fairfield, Brittany et Alex sont obligés de travailler en binôme leur cours de chimie. Alors que tout les oppose, leur attirance est immédiate. Et leur amour sera contrarié par des événements brutaux qui ne cesseront de s’amonceler sur eux. Membre d’une bande armée qui sème la terreur, Alex est malgré lui rattrapé par les exigences du chef du gang. Et Brittany, malgré ses efforts passionnés pour le sortir de là, ne parviendra pas à le protéger.

Mon avis :

On m’avait dit énormément de bien de ce roman, que ce soit mes amis, certains membres de ma famille et j’ai été déçu. Ce livre est bien, je ne dis pas le contraire mais il est beeeaauuucoup trop romance cul-cul pour moi. Comme à chaque fois, c’est le bad-boy qui tombe amoureux de la fille parfaite avec une fin toujours identique, rien de nouveau sous le soleil donc, c’est du vu, du vu et du revu. Après je suis d’accord avec certains pour dire que l’histoire des gangs, le handicap de la soeur de Britanny font que ce livre a un petit plus, mais rien de bien folichon non plus. On retombe toujours dans de la romance, dans de grandes déclarations et on sait très bien que ce n’est pas la vrai vie. Alors oui, bien sûr que l’amour existe encore de nos jours, mais pas comme ça, je suis désolée. À chaque fois, sans rigoler, le garçon fait n’importe quoi de sa vie mais sa reste quelqu’un de super intelligent, avec un bon fond et compagnie. Non, non je ne suis pas d’accord,  de nos jours, les garçons comme ça sont des cons, point à la ligne. Alors les grandes déclaration, tu es la femme de ma vie et tout ça, moi ça me fait rire plus que ça ne me fait envie. Ce fût donc une assez bonne lecture mais en aucun cas un coup de coeur, c’est détente, c’est sympa mais voilà, sans plus.

Merci de m’avoir lu,

Clara.