Perdue et retrouvée

C’est un mensonge. Tout compte. Chaque petit bout de l’histoire. Mais nous ne pouvons pas changer le passé. Je me surprends à formuler en silence le vœu d’être la meilleure sœur qui soit – d’agir le mieux possible pour rattraper les années perdues. C’est le moins que je puisse faire.


Perdue et retrouvée

Auteur : Cat Clarke.

Éditions : Robert Laffont.

Genre : contemporaine.

Nombre de pages : 407.

Synopsis :

PERDUE

Quand Laurel Logan, 6 ans, a été kidnappée, seule sa petite sœur en a été témoin. Toute l’enfance de Faith a été façonnée par la disparition de Laurel : de la séparation de ses parents à la présence constante des médias, en passant par celle de ces soi-disant amis qui ne veulent que lui parler de sa sœur.

RETROUVÉE

Treize ans plus tard, une jeune femme est retrouvée dans le jardin de l’ancienne maison des Logan, totalement déboussolée et serrant dans ses bras l’ours en peluche avec lequel Laurel a disparu.
Laurel est enfin de retour chez elle, saine et sauve. Faith avait toujours rêvé de revoir sa sœur, sans oser vraiment croire que cela arriverait. Mais une série troublante d’événements isole Faith et la pousse à la paranoïa : ce que l’on a perdu peut-il réellement être retrouvé ?

Mon avis :

Il y a beaucoup de choses à dire sur ce livre, beaucoup de choses à dire sur l’auteur, alors je commence sans plus tarder. Ce livre je l’ai bouffé, dévoré ou tout ce que vous voulez qui indique que je l’ai lu rapidement, sans m’arrêter (jusqu’à plus de deux heures du matin…). Cat Clarke est une magicienne, sans rire, dans tout les livres que je l’ai lu d’elle (Confusion, A kiss in the dark…) elle arrive à faire monter la pression en crescendo jusqu’à ce que l’on se dise : ‘Mais purée, c’est quand que ça pète ?’. Perdue et retrouvée n’a pas échappé à la règle, je l’ai adoré. Même si la fin était un peu prévisible, le roman ne perd rien de son charme car c’est aussi agréable de découvrir que ses doutes étaient réels. A part ça, le personnage de Faith est incroyable, elle est profondément humaine et ça fait du bien. Oui elle ment, oui elle se pose des questions, oui elle est troublée parce que c’est une personne normale qui n’était pas préparée à ça. Laurel quand à elle est très angoissante, très mystérieuse, ce qui je conçois, est tout à fait normal. Perdue et retrouvée sera donc pour moi une très belle découverte que je vous encourage à lire, surtout en cette période de novembre, où le temps se prête à une lecture un petit peu angoissante comme celle-ci.

En conclusion je dirais donc qu’encore une fois, Cat Clarke a su me faire entrer dans son histoire et me laisser haletante à la fin du roman. Une très belle découverte comme à chaque fois.

Merci de m’avoir lu,

Clara